La théorie du complot : quoi en penser, doit on s'inquiéter ? Caroline Vieilleribiere psychologue sur Mont de Marsan nous donne son avis

THEORIE DU COMPLOT : DOIT ON S INQUIETER ?

Ecrire un article par la lorgnette psy pour aborder la théorie du complot (TC) a été un véritable challenge! Merci à nos lecteurs de nous aider ainsi à nous améliorer. Pourquoi cela semble t-il compliqué ? Parce que nous ne souhaitons pas réduire ici notre approche à une prise d’opinion, nous souhaitons aborder les choses ainsi : dans un premier temps, quelle définition retenir de la TC (théorie du complot)? Doit-on s’inquiéter? Comment ça marche une TC? Quel est son rôle, sa fonction dans l’espace social? Enfin à défaut de pouvoir trouver un antidote, Caroline Vieilleribière psychologue sur Mont de Marsan, nous transmet dans cet article des outils concernant la théorie du complot (TC) pour mieux comprendre.

Définitions de la théorie du complot (TC)

Quelle définition concerne la théorie du complot ? Madame vieilleribiere psychotherapeute à Mont de Marsan tente une analyse

Nous n’allons pas ici être donneur de leçon. Nous pensons que la théorie du complot (TC) a le droit d’exister au sein de la société. Ceci ne nous empêche pas d’essayer d’en identifier les mécanismes.

Personnellement je pense déplacé de dire ce qu’il est sain de penser. De plus, faire un listing du politiquement et psychologiquement correct n’est pas mon objectif ! Nous pourrions en rester là si les TC n’avaient pas cette force de persuasion. Doit-on s’inquiéter ? Dans un premier temps, j’exclus de pointer du doigt les personnes qui seraient étiquetées vulnérables et donc plus manipulables de celles qui seraient les seules représentantes d’un discernement avisé et donc qui pourraient éviter de tomber dans la sphère de la théorie du complot (TC). Je pense que nous pouvons tous à un moment ou à un autre, participer ou penser dans une logique « complotiste ». Pour mieux comprendre la théorie du complot (TC) en voici une définition

Pour simplifier, dans les termes de complot et indirectement de conspiration, nous retiendrons cette définition : il s’agit d’une action concertée entre au moins deux personnes. Cette action serait préparée en secret ( en dehors du regard de tout ceux qui ne conspirent pas). Cette action chercherait à nuire ( soit à une personne, une institution ou à tout le monde). Les manœuvres en cause sont alors supposées déstabiliser un certain ordre des choses ( jusque là réputé harmonieux). Ceci créerait un désordre une rupture dans la continuité des choses. ( pour développer n’hésitez pas à aller sur trésors de la langue française informatisé)

Ce qui était stable, sûr, établi jusque là s’en trouve donc mis en péril.

Cette définition est un premier pas. Un grand pas selon moi. Il faut peut être d’ailleurs infuser comme je le dis parfois, pour mesurer le pouvoir d’influence sur nos pensées de tels systèmes. Pour trouver un antidote (si nous en avions besoin) tentons de mieux comprendre la théorie du complot (TC). Car ce que l’on ne comprend pas à tendance à nous effrayer.

Doit-on s’inquiéter ?

théorie du complot : doit on s'inquiéter ? Non nous répond caroline vieilleribiere psychologue à mont de marsan si l'on regarde l'analyse de la psychologie sociale moins sombre que celle de la psychopathologie

Pour répondre à cette question j’aimerai vous inviter à voir ce qui se joue. Ainsi en étant capable d’identifier les mécanismes, les rouages en jeu dans les TC, cela permettrait de comprendre et de ne plus y aller aveuglément ( si on devait y aller ! )

Certains auteurs ont pu associer les TC au phénomène de la paranoïa ( Hofstadter, 1965; Knight, 2002). Au sens clinique, la paranoïa désigne un mode de pensée, dominé par une méfiance intense, irrationnelle et persistante à l’égard d’autrui et une tendance correspondante à interpréter les actions des autres comme étant délibérément menaçantes ou rabaissantes ( Fenigstein, 1994). Cela veut-il dire que nous serions parano si nous manifestons une adhésions aux TC ?

Dans ce même ordre d’idée il est aussi question d’anxiété, notion fréquemment associée aux TC. Dans l’ouvrage L’âge de l’anxiété, les auteurs évoquent l’influence de nos sociétés occidentales dans leur dimension anxiogène. Cette influence ne serait pas neutre dans le développement des TC. La vision des auteurs Parish et Parker ( 2001) est tout à fait remarquable mais je ne souhaite pas développer cet angle d’analyse qui pathologise les TC. Si nous sommes concernés par des pensées complotistes, cela pourrait signifier que nous sommes malade ?

Au de-là de l’approche clinique

Non je ne le crois pas ! Malgré cela, oui je suis psychologue clinicienne. Bien que j’adore travailler en psychiatrie et pédopsychiatrie, auprès de mes patients en dehors du cadre hospitalier, je suis aussi sensible à l’apport de la psychologie sociale. Donc non je ne pense pas que nous soyons paranoïaque en manifestant une adhésion à une TC. A mon sens il faut d’autres éléments cliniques pour confirmer ou infirmer une entrée en psychose ! D’ailleurs relayer une information complotiste ne veut pas dire toujours y adhérer.

Pour sortir d’une approche trop psychologisante, nous allons identifier les fonctions et le rôle des TC. Ainsi je vous invite à vous pencher sur la logique du discours, (tout l’enjeu de notre analyse ! ) de la théorie du complot (TC) pour mieux comprendre ce qu’il en est. Déjà je vous propose d’arrêter de prôner la rationalité pour tenter de raisonner un adepte d’une TC. Vous allez vous épuiser ! Vous n’allez que renforcer les convictions de votre interlocuteur. L’antidote serait peut être de mieux comprendre. Développons…

Comment ça marche une TC ?

Théorie du complot ( TC) : comprendre la construction du discours. Caroline vieilleribiere professionnelle de santé sur mont de marsan expose son angle de vue

Je crois que la Terre est plate. Les scientifiques et les politiques nous mentent. Il y a des signes qui ne trompent pas.

Voici une remarque qui vous a laissé un peu perplexe lors de votre dernier apéro avec vos amis. Lorsque vous avez tenté, par ce qui semblait être une logique implacable, de raisonner votre amie Non la Terre n’est pas plate car selon etc…, elle vous a tenu un discours irréfragable ( indéboulonnable dans ses convictions). Comme je vous ai déjà invité à le faire précédemment, mettons de côté l’aspect psychopathologique (mais elle est dingue ?…c’est l’effet de l’apéro peut être…)

Penchons nous sur le contenu de son discours : la Terre est plate.

Marielle croit que la terre est plate. Elle s’est mise à passer beaucoup de temps à faire des recherches sur le sujet. L’énergie passée à corroborer cette croyance lui a coûté. Qu’importe, parfois même à l’insu de ses proches elle en a fait un sacerdoce.

Les études d’Angenot et Bronner démontrent que lesdits croyants par comparaison aux non croyants sont généralement plus à même de consacrer du temps, de l’énergie et des moyens financiers pour défendre, justifier et conforter leurs croyances. Ils le sont d’autant plus que celles-ci font partie de leur identité.

Biais cognitifs

D’un point de vue psycho-cognitif, qu’il s’agisse de TC ou pas, plus on s’attache à une activité, une idée, ou un problème, plus on vit avec, plus on a tendance à accroitre l’effort et le temps qu’on juge légitime de lui consacrer ! Kilpatrick, 1951. Nous voilà bien ! Car plus on y passe de temps, plus il peut potentiellement y avoir un effet d’emballement chez nous, difficile à endiguer d’autant plus lorsque le sujet ( ici la Terre est plate, on nous a menti) structure fermement notre vision du monde autant que le rapport aux autres!

Lorsque l’on se met en quête de signes, ils finissent toujours par arriver

Gérald Bronner (2009)

En somme concernant votre amie, plus elle a passé de temps devant son ordinateur à chercher, disséquer, interpréter les indices susceptibles d’alimenter ses croyances inscrites au sein d’un complot ( les scientifiques nous mentent), plus elle sera incline à vouloir continuer ses recherches de ce qui ne peut pas manquer d’être là! Plus l’effort d’interprétation fait sens, plus on met d’effort à la tâche, plus on se sent légitime dans sa position d’enquêteur.

Le doute est roi

Pire, lorsque vous avez abordé avec Marielle, tentant de la faire changer de point de vue, les découvertes passées sur le sujet, les activités astronomiques, l’aérospatial actuel, les images de la Terre dans l’espace…et j’en passe : Marielle a alors érigé le doute en étendard. Là où le doute est nécessaire pour construire son raisonnement et intégrer une remise en cause chez Marielle, dans son fonctionnement actuel c’est différent. Le doute a dévoyé sa construction logique. Il lui permet de renforcer ses convictions d’être avec d’autres, représentante exemplaire d’une logique devenue introuvable chez les autres ( dont vous faites partie).

Douter de tout permet alors de ne plus douter du tout

Danblon Nicolas, 2010. Nicolas, 2014

L’obligation de transparence est reine

théorue du complot (TC)  : et si l'antidote était de comprendre ?

Pour Marielle, tout ce qui a lieu n’est pas l’effet du hasard. Tout ce qui a lieu est le résultat d’intentions et de décisions purement humaines que le vernis du hasard dissimule. Le monde n’est jamais tel qu’il parait être. Ne tentez pas l’argument de la rationalité car la vraie raison est inhumaine dans le sens ou elle est introuvable ! Cette posture n’est pas réservée aux tenants des TC. Elle nous renvoie aussi au besoin de maitriser notre environnement.

Sur un autre point, notre époque a peut être une incidence dans le développement des TC même si elles ont toujours existé. Les médias peuvent insidieusement développer notre besoin d’informations en tout genre ( voir le FOMO Fear of Missing Out abordé dans un précédent article).

Nous pouvons développer un goût démesuré pour ce qui est clair et cela peut nous amener aussi à une idéalisation de la transparence. Nous voilà encore dans le mythe du contrôle absolu. De plus, les réelles corruptions ne sont pas inexistantes non plus dans ce monde ! Nous sommes donc fragilisés dans ce contexte qui peut d’autant plus alimenter ces orientations.

La vérité se mérite

Les explications de Marielle incluant des raisons cachées, des liens souterrains sont particulièrement efficaces car elles permettent de lever le voile sur une réalité qui nous serait dissimulée jusqu’alors. On nous aurait menti! Une réalité dérangeante, terrifiante même ! Seuls les plus courageux sont censés la regarder sans faillir. Cependant cela demande un effort, un cheminement. La connaissance de cette réalité ( la Terre est plate) permettrait à Marielle un soulagement inversement proportionnel à le terreur de la découverte ( imaginée). En résumé, la lucidité, l’évidence ne sont pas données à tout le monde! L’évidence se passe alors d’arguments. Ainsi on comprend mieux la force de persuasion et l’impasse à tenter d’argumenter une réponse avec des preuves scientifiques. Pour Marielle ce ne sont pas ces arguments qui font sens mais des signes ,des lieux, des circonstances où tout n’est pas très clair, donc le doute est de mise!

Quelle est la fonction d’une théorie du complot ?

Marielle regarde la réalité par la grille de compréhension que ses explications formulent sur le monde. La Terre est plate, on nous aurait menti : dans cet exemple, nous pourrions questionner la santé mentale de Marielle. Ne tombons pas dans ce piège. Regardons ce que nous propose la psychologie sociale.

Ainsi les recherches nous permettent de comprendre que la vision de Marielle lui permet de ré-enchanter le monde et lui amène une forme de satisfaction cognitive. Allons plus loin. Pour simplifier Marielle renforce son égo en rejetant sur les complotistes, la crise, le malheur du monde, le mensonge, etc…( complotistes réputés injustes voire cruels !). D’ailleurs l’ennemi est toujours fantasmé, mais la flexibilité imaginative de Marielle permet à cet ennemi d’avoir des contours flous pour renforcer aussi sa conviction

Marielle stabilise aussi son esprit en se rassurant dans le rapport au sens de son existence, devenu indéfectible ! En se positionnant contre les comploteurs, elle défend la connaissance d’un vrai monde, juste et moral. Les vrais gens dont elle fait partie, peuvent alors se gratifier, se distinguer de ceux qui demeurent aveugles. Il faut du courage et un effort pour oser voir la vérité telle qu’elle.

Enfin certaines études évoquent l’aspect identitaire des TC. Elles permettraient à leurs adeptes de pouvoir exprimer leurs valeurs à travers elles. Ainsi pour une part des croyants aux TC, relayer l’information n’est pas forcément la cautionner comme Marielle le fait en se positionnant. Cependant cela contribue à exprimer des choses importantes pour soi et alimenter alors la trajectoire des TC à travers l’arène sociale.

Synthèse

Notre approche pour aborder la théorie du complot (TC) et tenter de mieux la comprendre n’a pas été celle de psychologiser les adeptes des TC. En somme qui n’a pas un jour pensé au complot, suite à un échec lors d’un entretien d’embauche ou suite à une rupture ou autre ?… Au travers de cet article, nous avons pu naviguer dans la prise en compte d’éléments plus inquiétants comme la paranoïa ou l’anxiété pour énoncer ce qui peut être identifié dans le fonctionnement des TC d’un point de vue psychopathologique. Mais nous ne retiendrons pas cette analyse. Pour qualifier un comportement en des termes pathologiques il faut plus d’éléments cliniques à mon sens que ceux là! Rassurons nous! Et si vous avions un doute, demander conseil à un professionnel de santé!

Cependant cet article nous a permis de comprendre la théorie du complot (TC), au travers de la construction de son discours. Comment il s’auto alimente. Ainsi nous avons mis en garde nos lecteurs très tôt sur la difficulté à affronter les TC par des arguments rationnels, combat perdu d’avance…Enfin comprendre les fonctions des TC peut nous amener à prendre du recul et voir autrement. Que nous dit Marielle au travers de ses convictions ? Si l’on peut voir au-delà de ce qui nous inquiète dans son discours, ne revendique t-elle pas autre chose d’elle même qu’une version un peu originale de sa vision du monde ?

1 réflexion sur “THEORIE DU COMPLOT : DOIT ON S INQUIETER ?”

  1. Bon article, mais quand même les TC quoique l’ont en disent ou qu’ont en pense il y a une part de vérité même si elle est minimale, un vieux dictons qui dit il n’y a pas de fumée sans feu. Alors je ne suis pas de ce qui Vont regarder des vidéos pendant des heures, ou allez rechercher des informations, mais sans être stressé ou anxieux c’est bien de s’informer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *